Retour a l'accueil

VMC double flux

Notre terre est vivante et se régénère sans cesse grâce à la pluie et au soleil. Elle peut donc nous procurer de façon durable et inépuisable une incroyable quantité d’énergie !

Economie d’énergie par récupération des calories de la ventilation

Avec la ventilation mécanique contrôlée double flux, le renouvellement de l'air intérieur est couplé à la récupération de l'énergie de l'air extrait.

Le rendement des échangeurs de VMC double flux permet de récupérer 90% de l'énergie.

Principe de fonctionnement

La VMC est un système qui fonctionne avec deux moteurs, l'un pour l'extraction de l'air vicié, et l'autre pour l'insufflation de l'air neuf.

L’air neuf venant de l’extérieur est introduit dans les pièces principales de la maison par des bouches situées dans le mur ou dans le faux-plafond.

Dans le même temps, l’air vicié, extrait des pièces humides est aspiré par des bouches dédiées.

Ces deux flux d’air se croisent dans un échangeur thermique qui permet de récupérer les calories de l’air sortant pour les transmettre à l’air entrant et ainsi le réchauffer avant de l’amener dans les différentes pièces de la maison.

L’air vicié et refroidi est rejeté à l’extérieur de la maison, en façade ou en toiture.

Ce système de ventilation permet de récupérer en moyenne 90% à 95% des calories normalement rejetées directement à l'extérieur avec une ventilation simple flux.

  • Un bilan énergétique amélioré
  • Un confort amélioré par l'insuffaltion d'air réchauffé
  • Une filtration de l‘air entrant (avec un filtre anti-pollen possible)
  • Une qualité d'air intérieur améliorée

La VMC combinée au puits canadien aéraulique

Le puits canadien aéraulique utilise la chaleur de la terre comme accumulateur passif pour réchauffer l’air extérieur (aspiré par une borne d’aspiration) avant qu’il ne soit distribué à l’intérieur de la maison. La température de la terre est relativement constante toute l’année, de 8°C en hiver et de 14°C l’été.

En été, l’effet sera inversé. Ainsi, la température de la terre, plus basse que la température ambiante sert à refroidir l’air extérieur avant de le distribuer dans la maison. Ce système, sans être une climatisation permet de tempérer l’air intérieur de la maison.

Si de l’air extérieur chaud s’infiltre dans la terre plus froide, l’humidité contenue dans l’air peut condenser. Une inclinaison continue permet l’évacuation de l’eau. Celle-ci sera récupérée dans un bac à condensats placé au sous sol de la maison. Les matériaux utilisés seront obligatoirement antibactériens. Ce type d’installation nécessite un entretien régulier.

La VMC combinée au puits canadien géothermique

Ce système combine la géothermie au puits canadien. Des sondes placées en profondeur captent la chaleur ou la fraîcheur du sol. En hiver l’air insufflé sera préalablement réchauffé, et en été, l’air sera rafraîchi par l’intermédiaire d’un échangeur.

Ce système permet d’améliorer considérablement le fonctionnement d’une ventilation double flux en apportant le confort d’été comme d’hiver en solution passive (pas de fonctionnement de compresseur mais uniquement d’une pompe de circulation).

Ce type de VMC est sans conteste la meilleure solution de gestion de températures intérieures et vous assure le plus grand confort, été comme hiver.

Ce système peut également être combiné à une pompe à chaleur géothermique.

Ces solutions aussi pratiques qu’efficaces permettent de faire des économies cohérentes dans le cadre de constructions soumises à la Réglementation Thermique 2012 et passives.

Nos partenaires ventilation double flux :


ZEHNDER

STIEBEL ELTRON

FAQ

FAQ

Toutes les questions que vous vous posez sur les énergies durables !

Lire la suite

BOLIDUM - ZAE Sud Est - 1 rue Maurice Allais - 67160 WISSEMBOURG - Tél. : 03 88 94 26 00 - Mail : contact@bolidum.com - mentions légales