Bois – granulés

Notre terre est vivante et se régénère sans cesse grâce à la pluie et au soleil. Elle peut donc nous procurer de façon durable et inépuisable une incroyable quantité d’énergie !

L’énergie offerte par la nature

4000 tonnes de bois valorisé en énergie, c’est 1000 tonnes de pétrole non consommé et 3000 tonnes de CO2 non émis

Qu’est-ce que la biomasse ?

La biomasse est une source d’énergie constituée

  • de matières organiques d’origine végétale ou animale
  • de sous-produits de transformation du bois (sciure, écorce, déchets de coupe…)

Parmi les énergies issues de la biomasse, on retrouve également :

  • Les biocarburants de 1re génération (Biodiesel, bioéthanol)
  • Les biocarburants de 2e génération (Hydrocarbures et bioéthanol mélangé au gasoil)
  • Biogaz (fermentation de matières organiques)

Le bois en tant que combustible dégage une certaine quantité de CO2. Cependant, si le reboisement est proportionnel à l’utilisation des forêts, on s’accorde à dire que la photosynthèse nécessaire à la croissance des végétaux compense ce dégagement de CO2.

Le bois est un combustible local, disponible, compétitif, économique et surtout, indépendant des marchés étrangers.

La biomasse contribue à l’élimination des déchets organiques et participe activement à l’assainissement de l’environnement. Utilisée dans le respect des contraintes environnementales, la biomasse fait partie intégrante des sources d’énergies renouvelables et par conséquent écologiques.

Chaudière à plaquettes/granulés

Sous forme de plaquettes (copeaux de bois) ou de granulés, le bois est déposé dans un silo d’alimentation. Il est ensuite acheminé automatiquement vers la chaudière par le biais d’une vis sans fin. Un processeur contrôle les arrivées d’air à l’intérieur de la chaudière, de manière à optimiser la qualité de la combustion. Cette gestion électronique assure un excellent rendement et une grande simplicité d’utilisation, dans le respect des normes antipollution.

Chaudière à bûches

Les chaudières à bois se caractérisent par leur mode de combustion et la manière dont l’air est admis dans le foyer : c’est le tirage. Il peut être naturel ou forcé à l’aide d’un ventilateur de type turbine, d’où l’appellation fréquente de «turbo».

Ce type de chaudière sera impérativement associé à un ballon tampon qui permettra un bon fonctionnement et une bonne restitution de la chaleur produite.

L’hydroaccumulation permet de stocker dans un grand ballon d’eau l’excédent de chaleur produit par la chaudière et de pouvoir la restituer selon les besoins pendant 12h à 24h.

Cette technique permet à la chaudière de fonctionner à pleine puissance, ce qui augmente sa longévité, améliore son rendement et permet une autonomie de plusieurs jours en intersaison grâce au ballon.